C’est quoi ?

En 2015, les Nations Unies ont fixé un ensemble d’objectifs. Ils sont appelés les objectifs de développement durable (ODD). Ils ont pour but de rendre notre planète durable d’ici 2030.

Il ne fait nul doute, en tout cas pour nous, que l’on doive protéger notre planète et l’Humain, ne fusse que par simple souci de préservation. Une de nos valeurs va d’ailleurs dans ce sens : Nous sommes tous responsables du monde que nous transmettons. Quand on parcourt la liste de ces objectifs, on peut se demander: « comment se fait-il qu’ils ne fassent pas plus partie de notre culture alors qu’ils semblent tellement naturels ? »

Objectifs de développement durable

En quoi cela m’impacte-il ?

En temps que personne, et sans rentrer dans tous les détails de ces objectifs, je ne peux qu’adhérer à ce projet. Je reste cependant bien conscient de mes propres limites à commencer par l’impression de n’avoir aucun impact. Et, il faut bien l’avouer, j’observe mon accoutumance certaine au confort de notre société. Il n’en reste pas moins que chaque individu, sans mettre en place un projet complet et structuré, peut agir.

Mais les entreprises peuvent y adhérer de manière plus globale. Sans obligation d’en faire une partie de leur vision et de leurs valeurs, ce cadre, défini au niveau mondial, leur offre la possibilité de s’ouvrir vers l’extérieur. Alors que la majorité des rapports et autres dashboards sont principalement axés sur une vision centrée sur l’interne et le positionnement dans les marchés cibles, nous avons ici un superbe outil qui permet d’appréhender la place des entreprises dans la création d’un monde plus durable.

Cette approche en 17 axes, un nombre cependant relativement important, permet de mettre en place de nombreux outils comme

  • fixer de nouveau objectifs.
  • suivre les initiatives associées existantes.
  • clarifier la position de l’entreprise sur certains sujets.
  • avoir un plan long terme sans ou peu chiffré mais compréhensible par tous.
  • repenser la position de l’entreprise dans le monde selon une approche plus connectée et holistique.
  • forcer une réflexion qui n’a pas toujours sa place en entreprise.

Des vecteurs de transformation positive !

Cette intégration dans un but supérieur à celui de l’entreprise aura, si il est accompagné de la transparence et honnêteté nécessaire, un impact certainement positif sur l’engagement du personnel.  Nous pensons que ce positionnement dans un ensemble plus vaste et plus connecté transforme la vision des employés d’une entreprise prédatrice axée uniquement sur le profit et l’accumulation de richesse en une entreprise qui prend ses responsabilités au-delà du cadre purement légal. Une vue beaucoup plus positive et enthousiasmante.

Alors prenons un peu de temps pour parcourir ces objectifs et réfléchissons à comment les entreprises peuvent devenir des acteurs majeurs de changement sociétal. Associés à la dynamique positive des marchés économiques, dont ils fixent certaines limites nécessaires, les ODD sont donc un outil majeur de transformation positive.

 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.